Panier
Entretien privé avec les fondatrices de FAÇON JACMIN

Entretien privé avec les fondatrices de FAÇON JACMIN

FAÇON JACMIN fête cette semaine ces 2 ans dans le monde du denim ! L'excuse parfaite pour poser quelques questions aux soeurs belges Alexandra et Ségolène JACMIN. Découvrez leurs ressentis sur ces deux années d'aventures et de découvertes au coeur du denim.

2 ans de denim ! Comment vous sentez-vous ?

Ségolène : Le temps passe si vite, ça fait vraiment déjà 2 ans ! J’ai beaucoup de sentiments différents et j’ai souvent l’impression que c’est une aventure pleine de surprises, un peu comme des montagnes russes.

J’ai tout d’abord un sentiment de satisfaction, j’ai l’impression d’avoir construit quelque chose ces 2 dernières années. C’est comme si FJ était devenu mon bébé ! C’est vrai qu’être entrepreneur est plus qu’une activité professionnelle, c’est pour moi un mode de vie, car lancer son activité influence directement sa vie privée.

J’ai également un sentiment de liberté. Le fait de tout pouvoir décider et de pouvoir être son propre chef me donne une motivation énorme. J’ai pris gout à cette liberté et je pense que je ne pourrai plus jamais travailler pour quelqu’un d’autre.

Je sens aussi souvent beaucoup d’émotions quand je pense à la chance inouïe que j’ai de pouvoir travailler avec ma sœur jumelle. C’est une relation très particulière que nous avons, je peux compter sur elle les yeux fermés, c’est une travailleuse et sa créativité me surprend toujours. Travailler avec elle est un challenge, ce n’est pas toujours un long fleuve tranquille mais nous sommes toutes les deux investies à 100% dans la marque.

Alexandra : Plutôt très bien ! 2 ans de denim et on ne s'en lasse pas ! Au contraire ! Toujours de nouvelles idées en tête et de nouveaux projets. Cette matière est intemporelle et donc inépuisable. On peut réaliser indéfiniment en ayant des résultats toujours très différents.

Si vous deviez retenir un moment de ces 2 dernières années, lequel serait-il ?

Ségolène : la remise du prix « Best Emerging Talent » aux Belgian Fashion Awards en novembre 2017 m’a particulièrement marqué. 

Alexandra : Le plus récent, c'est à dire l’événement OUT OF THE BLUE qui a lieu à Paris le 14 décembre 2017.

Si vous deviez le refaire, que changeriez-vous ?

Ségolène : C’est une question très difficile… Rien de particulier je pense. Les erreurs nous font apprendre beaucoup et je ne les regrette pas. Peut-être que je souhaiterai parfois voir ma sœur plus souvent, comme elle habite Paris nous communiquons beaucoup par mail, Skype, WhatsApp. De temps à autre nous nous retrouvons, cela nous fait du bien de se voir, de pouvoir travailler et parler de certaines décisions de vive voix.

Alexandra : Je renforcerais notre communication lors des différents évènements notamment celui à Paris afin de créer un impact plus important et plus de réactions.

Qu’avez-vous appris de vous deux ces deux dernières années ?

Ségolène : J’ai appris que l’on ait toujours récompensé par ses efforts et que le travail compte beaucoup. Nous avons été éduquées comme cela. Nos parents nous ont depuis toutes petites communiqué la rigueur et le travail. Le fait que nous ayons reçu la même éducation facilite notre collaboration aujourd’hui. J’ai une fois de plus réalisé que dans la vie il faut oser rêver et aller jusqu’au bout de ses idées, mettre ses peurs de côtés. Je rêvais tellement de devenir indépendante, et un jour je me suis dit qu’il fallait se lancer et y croire.

Alexandra : Nous avons appris à communiquer un maximum entre nous, parler de nos doutes, nos envies et nos peurs. Nous nous coachons mutuellement car nous sommes un duo. Avant tout, il est important que l’on soit soudées et cohérentes dans nos idées afin que notre base soit solide. Avec ma sœur, nous avons appris à nous tirer l'une et l'autre vers le haut, à dégager une énergie positive constante. Nous avons également appris à explorer des terrains inconnus, de nouvelles ressources, prendre des risques et tenter d'innover. Bousculer ses repères est important dans ce métier et dans la vie en général.

Où imaginez-vous FAÇON JACMIN dans 2 ans ?

Ségolène : Dans 2 ans je vois FAÇON JACMIN comme une marque renommée dans le monde du denim et cela au-delà des frontières belges. Je vois également FJ continuer à se répandre en Europe et au Japon, conquérir de nouveaux marchés comme les États-Unis avec New York comme première ville cible. Grâce à FAÇON JACMIN, je veux continuer à surprendre le public avec nos créations ainsi qu’avec nos démarches commerciales comme la camionnette ou le studio. Ne pas arrêter d’innover, être constamment en mouvement.

Alexandra : J'imagine FAÇON JACMIN dans 2 ans dans différentes villes, avec 2 ou 3 nouveaux studios (Anvers, Amsterdam, Tokyo, ou New York) et peut être une capsule Homme.

PS : nous fêtons ça à Amsterdam avec un pop-up exclusif

Comments

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published

natan couture japanese denim collaboration belgian designers FAÇON JACMIN

FJ twins denim clothing for women brussels fashion brand FAÇON JACMIN

japanese denim 100% cotton women's fashion mobile boutique brussels antwerp FAÇON JACMIN

japanese denim 100% cotton indigo blue women's clothing brussels FAÇON JACMIN

FJ twins japanese denim clothing women's fashion brussels FAÇON JACMIN

 

Comments

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published

Ajouter au panier En rupture de stock Comparé à Non disponible Votre panier est actuellement vide.